RÉAMÉNAGEMENT URBAIN DE L’ANCIEN CEAT
(Centre d’Essais Aéronautiques de Toulouse)

Toulouse Métropole a acquis le site Guillaumet (ex CEAT) pour y réaliser un projet urbain qui conjugue logements, commerces et équipements de quartier.

Ce projet d’aménagement urbain est prévu sur le site occupé jusque dans les années 2000 par le Centre d’Essais Aéronautiques de Toulouse (CEAT).

Situé entre la Roseraie et Jolimont, il s’étend sur un espace de plus de 17 hectares, à proximité de la rocade et à 1 km de la gare Matabiau.

Il est actuellement desservit par deux stations de métro : Roseraie et Jolimont.

LE PROJET URBAIN

La Collectivité a souhaité que la conception de ce nouveau quartier soit menée en intégrant plusieurs objectifs :

  • Conserver le terrain de sport et les équipements associés présents dans le périmètre.
  • Valoriser l’histoire du site, à laquelle les habitants du quartier sont particulièrement attachés.
  • Engager une nouvelle dynamique : créer un quartier mixte, varié, avec une forte ambition environnementale matérialisée par l’ambition d’une labellisation nationale « Ecoquartier ».
  • Doubler l’espace vert de 6 hectares.

LES COMMERCES ET SERVICES

Dans le bâtiment « Lemaresquier » magnifique bâtisse art déco, nous retrouverons la cité administrative (1400 cadres) et ses nouveaux bureaux. Ce pôle équipé d’une chaufferie biomasse permettra une création d’emploi dans la filière (récupération de déchets organiques ou transformation en combustible).

LE TERTIAIRE (8 500 M²)

Ils évolueront autour d’une grande place, dont supérettes, restaurants, boulangeries, boucheries, cafés, coiffeurs… tous les commerces de proximité !

À moins d’1 km, la rue Louis Plana présente déjà une vie de quartier ainsi que crèche, école, collège et lycée.

LES ÉQUIPEMENTS

Composé de la soufflerie (lieu d’événementiel à dimension métropolitaine), d’un complexe sportif (stade de foot, gymnase, tennis) ainsi que de la Halle aux Cheminées (composée d’un jardin de senteur, espace de jeux, verger et potager, bistro solidaire et atelier de réparation).

UN VASTE JARDIN CENTRAL D’1 HECTARE

UNE CIRCULATION APAISÉE

Une modification des accès et des voies sera pensée, une seule rue à double sens le quartier, limitée à 30 km heure.

LES LOGEMENTS

L’architecte-urbaniste Christian Devillers a pensé ces logements avec une approche bioclimatique, qui soient faciles à chauffer et qui ne nécessitent que peu de ventilation, en privilégiant une double exposition traversante.

L’approche du chauffage par biomasse permet une valorisation des énergies renouvelables locales. Mais aussi de réaliser des économies sur le coût de la biomasse en tant que source par rapport à celui des sources d’énergie non renouvelable.

Les bâtiments, sur 6 étages maximum, seront disposés sous forme d’îlots séparés par des petites rues piétonnes pour une circulation agréable. Les îlots de logements sont labellisés Ecoquartier, Biodiversity, et certifiés HQE Aménagement.

Les résidences assujetties au Label Biodiversity doivent respecter les points suivants :

  • choix des plantations,
  • implantations de nichoirs (protection faune et flore),
  • activités dans les espaces verts,
  • nuit noire, 10% de lumière naturelle en plus dans tous les logements,
  • espace de tri,
  • plus de lignage de cuisine,
  • plus de volume de rangement…

UN QUARTIER OUVERT SUR LA VILLE DE TOULOUSE

Le futur quartier Guillaumet se veut un quartier plus ouvert sur la ville.

Desservi par le métro Ligne A dont sa capacité va doubler ainsi que les bus 19 (Borderouge / Place de l’Indépendance), le 36 (Borderouge / Roseraie) et le 37 (Jolimont / Ramonville), ce futur quartier est déjà idéalement desservit. Mais afin d’élargir le champs des possibilités, la ligne Linéo L112, ligne transversale entre Borderouge, Roseraie et Montaudran est prévue entre 2020 et 2025.

Le site va se relier aux quartiers voisins de la Roseraie, Soupetard et Jolimont, grâce à la création d’une voie de traverse au cœur du site, qui ouvrira un lien entre l’avenue Yves Brunaud (celle qui longe la voie aérienne de la ligne A du métro) et l’avenue Henri Guillaumet, en passant derrière le bâtiment Lemaresquier.

C’est dans cette unique rue ouverte aux voitures que s’implanteront les commerces, débouchant, côté métro, sur une grande place.

L’aménagement ouvert par de nouvelles voies de circulation pour connecter le centre-ville aux 3 quartiers urbanisés voisins (Jolimont, Soupetard et Roseraie) sera privilégié par la création de voies dites «douces» : pistes cyclables, large esplanade piétonne, couloir de bus… La création de venelles apaisées et végétalisées permettra une circulation optimale de l’air et des déplacements agréables.

LES ACTEURS DU PROJET

Le 15 décembre 2017, Toulouse Métropole a désigné, par délibération du conseil de la métropole l’aménageur du projet, il s’agit d’un co-aménagement composé d’Altarea Cogedim et du Crédit Agricole Immobilier.

LES RIVERAINS ASSOCIÉS

En 2016, ce projet urbain a fait l’objet d’une large concertation de la population menée par la Métropole, afin d’impliquer les riverains, et les associations de quartier dans cette démarche de requalification. Des réunions publiques, des ateliers, une exposition et une concertation en ligne ont été organisés.

En 2018, la concertation s’est poursuivie avec l’aménageur. Environ 680 personnes ont participé aux réunions publiques et ateliers. La concertation va se poursuivre jusqu’à la fin du projet prévue en 2026. Les habitants mais aussi les futurs occupants pourront ainsi suivre son avancement.

L’HISTOIRE DU CEAT

En 1927, le conseil municipal de Toulouse décide de créer une école vétérinaire sur un site vierge proche de la gare Matabiau et de confier l’architecture de l’école à l’architecte Charles Lemaresquier.

En 1939, le projet est abandonné, le site fut réquisitionné par l’armée de l’air qui transforme les locaux en soufflerie, plan incliné ainsi que des appareillages destinés à la résistance des trains d’atterrissage. C’est un site chargé d’histoire et ne sera pas bombardé durant la guerre.

En 1958, on crée le CEAT (centre d’essai aéronautique de Toulouse) c’est égale-ment le siège de l’Ensica (l’école supé-rieure d’ingénieur de construction aéronautique). Puis le site s’urbanise et en 2000, les deux entités seront transféré à Rangueil et Balma.

EN DATES

18 FÉVRIER 2016 : Délibération en conseil de métropole sur le protocole d’accord (cession du site Guillaumet) et sur le projet d’aménagement.

9 FÉVRIER 2016 : Première réunion publique avec les riverains.

DU 21 MARS AU 16 JUIN 2016 : Concertation réglementaire.

AVRIL-MAI 2016 : Seconde réunion publique puis Ateliers thématiques.

16 FÉVRIER 2017 : Signature de la convention officialisant la cession du site de l’ex. CEAT entre l’État en présence de Thierry Repentin, Délégué Interministériel à la Mixité Sociale dans l’Habitat et Toulouse Métropole, représentée par Michel Aujoulat, Premier Vice-Président Chargé de l’Environnement et du Développement Durable.

15 DÉCEMBRE 2017 : Choix de l’aménageur. Le conseil de Toulouse Métropole a désigné l’aménageur Altarea Cogedim Régions et Crédit Agricole Immobilier Promotion.

23 JANVIER 2018 : Réunion publique : présentation de l’aménageur et du plan directeur du projet.

DU 15 MARS AU 13 SEPTEMBRE 2018 : Phase de concertation réglementaire.

DU 8 FÉVRIER AU 11 MARS 2019 : Enquête publique.

ETÉ 2019 JUSQU’À L’ÉTÉ 2020 : Début des travaux de démolition.

ETÉ 2020 : Premières constructions.

ETÉ 2022 : Premières livraisons.