Philippe Pailhes

INTERVIEW DE PHILIPPE PAILHES, PRÉSIDENT DE LA CHAMBRE DES NOTAIRES DE LA COUR D’APPEL DE TOULOUSE

Président de la Chambre des Notaires de la Cour d’Appel de Toulouse, Philippe PAILHES, est à la tête d’un office comptant 8 associés et pas moins de 70 collaborateurs. Son Étude est classée dans le top 10 des études de Province.
Mon Patrimoine Neuf a tenu à avoir son point de vue du marché de l’immobilier toulousain.

LES CHIFFRES 2018 DANS LE NEUF

VOUS VENEZ DE DÉVOILER LES CHIFFRES 2018 DU MARCHÉ IMMOBILIER GÉNÉRAL. LES VENTES DANS LE NEUF REPRÉSENTENT UNE HAUSSE DE 12,2% (APPARTEMENT ET MAISONS CONFONDUS),  COMMENT EXPLIQUEZ-VOUS CE CONTRE SENS DU MARCHÉ DU NEUF/ANCIEN ?

Le marché du neuf et celui de l’ancien ne s’adressent pas au même public. Celui de l’ancien propose une gamme de logement plus variée que celui du neuf qui est plus standardisé.

Le coût de la construction dans le neuf en raison des normes de construction obligatoires, ne cesse d’augmenter et impose des prix de vente relativement élevés. L’analyse démontre que la belle progression des ventes dans le neuf résulte de la qualité des opérations, et donc plus d’accession à la propriété, et de l’intérêt des investisseurs privés qui n’hésitent pas à utiliser le levier de la réduction d’impôt proposée par la loi Pinel. Peu de dispositions fiscales actuelles permettent un avantage fiscal. C’est donc tout naturellement que le marché du neuf en profite.

ATTRACTIVITÉ DE L’AIRE URBAINE TOULOUSAINE

EST-CE QUE LA VILLE DE TOULOUSE ET SON AIRE URBAINE RESTENT-ELLES TOUJOURS AUSSI ATTRACTIVES ?

Oui l’aire urbaine Toulousaine attire toujours autant. Après une pause, nous constatons un retour significatif des achats dans le neuf par les Franciliens. Ils représentent 23% des mutations. 36 autres pourcent des ventes sont réalisées au profit d’acquéreurs issus des autres régions de France.

41% des achats sont effectués par des acquéreurs issus de notre région et des départements limitrophes et de proximité. On voit ainsi que l’attractivité de notre marché local est très fort.

LE MARCHÉ DES INVESTISSEURS LOCAUX

Y A-T-IL UNE FLUCTUATION SUR L’ORIGINE GÉOGRAPHIQUE DES INVESTISSEURS DE LA MÉTROPOLE TOULOUSAINE ?

Les investisseurs locaux ne se sont pas récemment transformés dans leurs parts de marché. Toulouse Métropole attire bien sûr des Toulousains pour 12%, 19% des ventes sont effectuées au profit d’acquéreurs résidant en Haute-Garonne et 11% des autres départements de la région. Ceci démontre au-delà de l’attractivité nationale que le neuf concerne aussi un vrai marché de proximité.

TOULOUSE ET LE MIPIM

Le MIPIM est le plus grand marché international de l’immobilier. Il a réuni, en mars dernier, les acteurs les plus influents de tous les secteurs de l’immobilier professionnel.

COMMENT TOULOUSE VA REDESSINER LA VILLE DE DEMAIN ET QUELS SONT LES RÉELS CHANGEMENTS QUI ONT ÉTÉ ÉVOQUÉS AU MIPIM ?

Le MIPIM 2019 a été une vraie réussite pour l’immobilier et Toulouse Métropole en ce qui concerne la présentation de « Dessine-moi Toulouse ».

Le concours lancé a permis à des talents de s’exprimer. Le résultat obtenu est tout simplement superbe. Innovation, créativité, modernité, écologie. Jamais autant d’objectifs n’avaient été recherchés en même temps et les projets retenus sont tous d’une qualité exceptionnelle.

Mais le plus dur reste à faire. C’est-à-dire concrétiser et réaliser les concepts. Le notariat est de tout cœur dans l’accompagnement technique de ces opérations pour rendre notre immobilier futur accessible.

LES GRANDS PROJETS

NOUS AVONS RÉCEMMENT VU DÉMARRER LE GRAND PROJET MATABIAU, QUELS VONT ÊTRE LES GRANDS CHANGEMENTS ?

Oui il y a des grands projets comme l’aménagement de Matabiau, la réorganisation du quartier Raynal mais aussi la réalisation du nouveau quartier du CEAT et quelques-uns encore.

Les grandes métropoles ont besoin de grands projets. Cela permet de réaliser des aménagements utiles et indispensables à la collectivité. Les grands projets sont des accélérateurs d’équipements et d’innovations.

Par contre, ils impactent les prix des quartiers de proximité qui gagnent en côte en raison de la plus-value apportée par les réalisations, les rénovations et les aménagements.

Les acquéreurs sont très attentifs à l’annonce et aux communications officielles qui sont faites à ce sujet. Nous constatons ainsi certains phénomènes d’anticipation dans certains quartiers qui feront l’objet d’opérations d’importance. Le « consommateur de logement » est informé et très en éveil. Il souhaite de plus en plus avoir le bon réflexe pour son achat et le contexte du quartier et son environnent font partie de sa réflexion.

Philippe PAILHES
Chambre des Notaires
11, Boulevard des Récollets
Immeuble le Belvèdére
31400 TOULOUSE