Estelle Zeller

ESTELLE ZELLER, COURTIER EN CRÉDIT IMMOBILIER ET PROFESSIONNEL, MANDATAIRE EXCLUSIVE POUR PLUSQ1TAUX TOULOUSE

La société PlusQ1taux a été créée à Toulouse en janvier 2010 par deux associés, Christine MACCOTTA et Laurent GRANIER.

Tous les deux issus du monde de la finance, ils ont décidé au fil des ans de se développer et de s’entourer de deux collaborateurs, anciens banquiers, afin de continuer à apporter une expertise à leurs clients à la fois particuliers et professionnels.

Dernière recrue il y a 4 ans, le passé professionnel de clerc de notaire spécialisée en promotion immobilière d’Estelle Zeller, leur a permis de rajouter à leur métier de conseil ses connaissances juridiques.

Aujourd’hui, PlusQ1taux compte six collaborateurs à Toulouse. Deux agences ont été créées à Toulon et Bayonne.

POUVEZ-VOUS NOUS EXPLIQUER LES DIFFÉRENTES FORMES DE CRÉDIT IMMOBILIER QUE VOUS PROPOSEZ À VOS CLIENTS ?

Nous sommes en mesure de proposer tous types de crédit à nos clients, crédit amortissable, crédit modulable, crédit à taux fixe et à échéance progressive, crédit in fine et crédit relais. Nous proposons aussi des crédits professionnels.

L’important est de s’adapter aux besoins de nos clients et de choisir l’établissement financier en fonction de leurs besoins et non pas l’inverse.

Parfois certains clients viennent nous rencontrer en ne pensant pas être finançables. En effet, il suffit que les normes de leur banque soient plus restrictives que celles d’autres établissements pour qu’ils s’arrêtent sur ce que leur conseiller bancaire a pu leur indiquer (par exemple attendre d’avoir plus d’apport personnel, ou attendre d’être en CDI).

De nous rencontrer permettra alors aux clients d’avoir une vision globale des possibilités de crédit sans devoir démarcher chacune des banques de la place.

Ce qui est important que le client comprenne c’est qu’il a le droit d’avoir des demandes spécifiques et que la banque ne doit pas lui imposer un crédit qui ne correspondrait pas à ses attentes.

Prenons le cas concret de l’acquisition d’un bien en état futur d’achèvement.

Le financement d’un tel achat va devoir s’adapter aux capacités de remboursement du client une fois le bien livré mais également pendant la phase de construction, car le plus souvent, les acquéreurs restent locataires pendant cette période transitoire, et ne sont pas en capacité de rembourser la totalité de leur échéance en complément de leur loyer. Il faudra donc mettre en place un dispositif spécifique afin que les acquéreurs ne commencent à rembourser leur prêt qu’à la livraison de leur bien.

 

QUELLES SONT LES ASSURANCES OBLIGATOIRES, OU DU MOINS CELLES CONSEILLÉES ?

Il est essentiel d’être bien assuré sur le prêt que l’on souscrit.

Les besoins seront différents selon que l’on finance sa résidence principale ou un investissement locatif.

Habituellement, nous assurons uniquement le décès et la perte totale et irréversible d’autonomie lors d’un investissement locatif, considérant que même en cas d’arrêt de travail l’échéance pourra être remboursée grâce au loyer.

Pour l’acquisition de sa résidence principale, il faudra être prudent et s’assurer également en cas d’incapacité temporaire de travail.

Beaucoup de choses sont ici à vérifier, surtout en fonction de l’activité professionnelle de nos clients. Il y des métiers qu’il est important de mieux assurer que d’autres, surtout si en cas d’accident, la personne se retrouve dans l’incapacité de pouvoir continuer à exercer son activité professionnelle. C’est le cas par exemple d’un chirurgien, d’un dentiste ou toute autre profession médicale. Des assurances spécifiques peuvent être mises en place, il est donc essentiel de bien se renseigner.

L’assurance perte d’emploi peut également être proposée pour couvrir le risque d’un licenciement mais attention à bien vérifier les conditions de mise en jeu d’une telle assurance.

Enfin, en tant qu’emprunteur, sachez que vous êtes libre de choisir la compagnie qui assure votre crédit immobilier. Vous pouvez donc opter pour l’assurance proposée par l’établissement préteur (assurance groupe) ou bien vous orienter vers une délégation (assurance externe).

 

DE QUEL DROIT AU BIEN DISPOSE LE PRÊTEUR (BANQUE OU ÉTABLISSEMENT FINANCIER) ?

Le prêteur veut être certain de pouvoir récupérer le capital prêté ainsi qu’une partie des intérêts, en cas de défaut de paiement de l’emprunteur.

Trois solutions vont alors être possibles :

L’organisme de caution : il s’agit de l’intervention d’un organisme tiers. Ce dernier rembourse la banque en cas de défaut de paiement avant de se retourner contre l’emprunteur pour se faire rembourser.

Une solution amiable est d’abord mise en place avant de lancer une saisie du bien pour se faire rembourser grâce au prix de vente.

La deuxième solution disponible est l’hypothèque. Lorsqu’un organisme de crédit dispose d’une hypothèque sur un bien immobilier, il peut le saisir en cas de non-paiement du prêt.

En troisième lieu, bénéficier d’une Inscription au Privilège de prêteur de Deniers (IPPD) signifie être servi en premier, avant les autres créanciers.

Dans les deux derniers cas, en cas de revente du bien acheté, l’emprunteur devra effectuer la mainlevée de ces inscriptions hypothécaires afin de vendre un bien libre de toute inscription au nouvel acquéreur.

Nous calculons systématiquement le coût de ces différentes garanties afin d’optimiser le coût du crédit de nos clients.

 

COMMENT CALCULE-T-ON LE COÛT RÉEL D’UN CRÉDIT ?

Justement, c’est le taux effectif global (TEG) qui donne au consommateur la possibilité de comparer deux offres de crédit en tenant compte notamment des frais de dossier, d’assurance et de caution ou hypothèque, ce que le taux nominal ne permet pas de faire.

C’est pourquoi il est important de ne pas juste rechercher le meilleur taux pour obtenir le meilleur crédit possible.

Un courtier vous accompagne dans l’ensemble de ces démarches afin de vous faciliter les différentes étapes et négociations nécessaires tout ou long de la mise en place de celui-ci.

 

QUEL EST LE COÛT DE FAIRE APPEL À UN COURTIER ?

L’étude de la capacité d’emprunt des clients est gratuite.

Des frais de dossier seront ensuite appliqués en fonction du montant emprunté et nos honoraires viennent en substitution des frais de dossier bancaire.

Nous sommes payés à la réussite. N’hésitez donc pas à vous rapprocher d’un expert en crédit.

PlusQ1Taux c’est :

  • Plus de 5 000 clients fiancés depuis la création
  • Plus d’1 milliard d’euros de prêts négociés
  • Une soixantaine de clients professionnels accompagnés tous les ans

Estelle Zeller
Courtière en prêts immobiliers
PlusQ’1taux

13 Rue Sainte Ursule 31000 Toulouse
Tel : 06 68 77 21 08, www.plusq1taux.com