Malepère est un faubourg de Toulouse qui s’est développé spontanément le long de deux axes situés à l’entrée sud-est de Toulouse : la route de Revel et la route de Labège, à côté de Saint-Orens et de Labège.

Proche de pôles d’activités majeurs, le sud-est de Toulouse est très attractif, et la demande de logements est élevée.

Le quartier Malepère, très peu urbanisé, compte entre 800 et 1 000 habitants.

CRÉER UNE VRAIE VIE DE QUARTIER SUR LE LONG TERME

Le quartier Malepère présente, du fait de son urbanisation désordonnée, une entrée de ville mêlant zones naturelles, friches agricoles, habitat dispersé et zone d’activité étalée.

La transformation du Faubourg Malepère a pour ambition de constituer un quartier à part entière associant habitat, commerces de proximité et équipements publics.

Le but est de créer une transition douce entre Toulouse centre et le contexte périurbain des communes voisines de Saint-Orens-de-Gameville, Quint-Fonsegrives et Labège, tout en préservant les espaces naturels existants.

Dans ce nouveau quartier, de nombreux changements sont à noter : on y trouvera une grande variété d’appartements, un accès et desserte facilitée pour tous les transports, un pôle de commerces de proximité, des espaces naturels dans la continuité du quartier.

Au total, ce sont 6 500 nouveaux logements neufs qui vont sortir de terre. Ceci devant permettre d’accueillir entre 15 000 et 25 000 nouveaux habitants.

La mairie de Toulouse a planifié la transformation du quartier Malepère sur 22 ans avec la création de 300 logements neufs tous les ans.

Le plan de construction prévoit la réalisation de près de 60% de logements collectifs, de 25% de logements intermédiaires et de 15% de logements individuels.

LA COMPOSITION DU QUARTIER

Dans le contexte de forte attractivité démographique que connaît Toulouse, le Faubourg Malepère contribuera à répondre à la demande de programmes immobiliers par une offre diversifiée. L’opération d’aménagement privilégie la réalisation d’un quartier familial, principalement destiné à accueillir de nouveaux habitants (81 % d’habitat).

Le quartier devra répondre à toutes les typologies d’habitat : immeubles collectifs, maisons individuelles et appartements intermédiaires, avec des densités variées, plus élevées en coeur de quartier, décroissant en se dirigeant vers l’extérieur.

Le parc de logements sera réparti dans une volonté de mixité sociale : 30 % de locatif social, 15 % d’accession sociale à la propriété et 55 % de libre.

Ce nouveau quartier comprendra des îlots à la tailles et aux formes architecturales diversifiées ainsi qu’un centre comprenant des logements, des activités, commerces et équipements publics : crèches, gymnase, bibliothèque, salle multi-activités, espace senior ainsi deux groupes scolaires.

À termes, sur les 113 hectares de superficie, 20 hectares sont des espaces naturels ainsi que des infrastructures sportives.

L’AMÉLIORATION DU RÉSEAU DE CIRCULATION

À l’intérieur du quartier, la création d’un réseau secondaire permettra de desservir les îlots d’habitation de manière cohérente. Il s’accompagnera du développement de pistes cyclables et d’axes de circulation douce desservant tous les équipements et les espaces naturels, notamment d’une grande allée centrale destinée à favoriser le transport non motorisé.

Ce réseau sera complété par la réalisation de la Jonction Est, un nouvel échangeur créant un nouvel accès au secteur et délestant celui du quartier Montaudran d’une partie de son trafic.

Les deux voies principales que sont la route de Revel et la route de Labège, régulièrement embouteillées, ainsi que le chemin de Malepère seront requalifiées afin de fluidifier les circulations sur l’ensemble du Faubourg Malepère.

Ces axes seront élargis pour accueillir des trottoirs plus agréables et des espaces de circulation pour les cycles.

Les transports en commun ne seront pas absents du secteur puisqu’il sera possible de se rendre à Malepère par des pistes cyclables, en bus avec l’arrivée d’un bus Linéo 7

UNE SITUATION PRIVILÉGIÉE

  • Accès direct à la rocade et aux grands axes routiers en direction de la méditerranée ou du lauragais
  • Centre-ville à 15 minutes en voiture
  • Réseau de pistes cyclables intégré dans le quartier
  • Accès renforcé par la création d’un nouvel échangeur
  • Mise en service d’une ligne bus de type lineo sur la route de Revel
  • Proximité de grands pôles d’activités économiques : La Plaine, Innopôle, Toulouse Aerospace, Campus de Rangueil, pôles commerciaux de Saint-Orens et Labège
  • Proximité des espaces naturels de La Marcaissonne et du Bois de l’Hers

LES ACTEURS DU PROJET

Les sociétés chargées de mener à bien la mutation de Malepère sont :

  • L’aménageur urbaine Oppidéa,
  • Le cabinet d’architecture et d’urbanisme Ateliers Lion.

Toulouse Métropole a choisi de créer un projet à maîtrise partielle du foncier.

C’est-à-dire qu’environ 30% du foncier nécessaire à la réalisation du Faubourg Malepère seront acquis directement par Oppidéa, prioritairement le centre du quartier afin de réaliser les équipements publics.

Les 70% restant seront acquis par les promoteurs auprès des propriétaires.

Le dialogue et la concertation sont donc placés au coeur du projet Faubourg Malepère afin d’impliquer tous les acteurs dans sa construction.

Sont mis en place : des ateliers d’échanges mensuels, des réunions publiques, des balades urbaines depuis ces dernières années.

LES DATES CLÉS

On peut qualifier le plan d’action de progressif étant capable de s’adapter aux opportunités (organisation entre Oppidéa et les promoteurs) tout au long de la réalisation du projet et du développement de ce nouveau quartier.

Le calendrier de réalisation du Faubourg Malepère prévoit 5 étapes échelonnées sur une durée de 20 ans.

La première a débuté et s’étendra jusqu’en 2022. Elle concernera l’urbanisation autour des deux parcs naturels, le bois de l’Hers (10 hectares), l’espace nature de Marcaissonne (10 hectares) et la LMSE, soit la partie centrale du futur quartier.

Puis les réalisations se concentreront sur la voierie et les franges extérieures du quartier.

2016-2022 : Lancement de l’urbanisation autour des deux parcs et du carrefour de la Route de Revel. Premiers projets et premiers équipements publics

2022-2028 : Liaison des secteurs et création de centralités. Réhabilitation de la totalité de la route de Revel et de la moitié de la route de Labège.

2028-2033 : Achèvement de la centralité LMSE-Labège et extension au sud.

2033-2038 : Développement de la partie autour du chemin de Malepère.

2033-2038 : Mutation du secteur actuellement principalement dédié à l’activité. Réhabilitation du carrefour Labège-Revel.